La naissance d'un enfant quand on est expatriée à l'étranger
La naissance d’un enfant quand on est expatriée à l’étranger
4.03 (80.5%) 40 votes

Avoir un bébé pendant une expatriation – Vous envisagez la possibilité de donner naissance à votre premier (ou prochain) enfant à l’étranger ? Vous n’êtes pas la seule. La majorité des Français expatriés sont âgés de 18 à 29 ans, et l’âge moyen pour avoir un premier bébé chez les Françaises serait aux alentours de 28 ans. Résultat : Un nombre important de femmes accouchent pendant leur période d’expatriation. Voici quelques conseils qui devraient vous aider à mettre toutes les chances de votre côté pour assurer une arrivée du nouveau venu aussi joyeuse et réussie que possible.

 

Partagez vos photos et vidéos à distance avec votre famille et vos amis éloignés

 

Avoir un bébé pendant une expatriation

Dans des circonstances classiques de vie dans l’hexagone, l’accouchement suscite déjà beaucoup de questions, d’inquiétudes, et de préoccupations. Dans un cadre en dehors des sentiers battus comme celui de l’expatriation, des questions supplémentaires s’ajoutent logiquement aux incertitudes de base.

Evidemment la sûreté fait partie des préoccupations principales concernant un accouchement. Selon les pays d’expatriation, les standards d’hygiène et de sécurité peuvent sembler, à tort ou à raison, plus bas que ceux dont on a l’habitude en France. Les pays sous-développés, comme certains pays d’Afrique, d’Amérique du Sud ou d’Asie, peuvent en effet proposer des infrastructures publiques vétustes, du personnel plus ou moins bien formé, et du matériel considéré comme obsolète dans les pays industrialisés. Il existe de nombreux témoignages de femmes enceintes expat et jeunes parents expatriés (comme celui-ci) à propos des us et coutumes.

Dans la plupart des pays « exotiques », il existe des établissements privés qui offrent des services comparables aux standards Européens.

Avoir un bébé pendant une expatriation : dans la plupart des pays "exotiques", il existe des établissements privés qui offrent des services comparables aux standards Européens.

Il convient de se renseigner sur la présence ou non de ces établissement autour de votre lieu de résidence dans votre pays d’expatriation. Notez également que certains pays semblent plus « rustiques » , « dangereux », ou plus « sales » que chez nous, mais qu’ils proposent des services d’accouchement d’une qualité irréprochable.

Le Vietnam par exemple, qui était en guerre il n’y a pas si longtemps, et qui peut être considéré comme un pays « pauvre » du point de vue de l’Occident, est doté de certains établissements prenant en charge le plus de naissances journalières au monde, avec des taux de complications extrêmement bas. Les taux de croissance démographique de certains pays en développement ont forcé le gouvernement et les institutions à investir massivement dans des infrastructures et du personnel haut de gamme pour pouvoir gérer ce type d’opérations.

A lire aussi : téléphoner depuis l’étranger quand on est expatrié

 

Échanger avec d’autres expatriés

Pour savoir si la ville ou le pays dans lequel vous résidez est sûr pour un accouchement, utilisez toutes les sources d’informations à votre dispositions. Contactez le consulat ou l’ambassade Française dans le pays (annuaire des ambassades françaises), écumez les sites internet et les blogs spécialisés, mais surtout, parlez en autour de vous. Rencontrez la communauté d’expatriés français et internationaux, et échangez avec des femmes qui ont vécu votre situation.

Le fait d’être suivie par un médecin francophone peut être un gros plus pendant votre grossesse et votre suivi médical. Rapprochez vous des organismes spécialisés qui vous orienteront vers des professionnels avec lesquels vous pourrez échanger dans votre langue maternelle.

Le fait d’être suivie par un médecin francophone peut être un gros plus pendant votre grossesse et votre suivi médical.

En cas de doutes, la solution de rentrer en France pour l’accouchement est toujours envisageable. Pensez à vérifier les réglementations des différentes compagnies aériennes, qui interdisent les vols aux femmes enceintes après un certain nombre de semaines de grossesse. Le site Cleiss.fr donne pas mal d’informations aux expatriés ou futurs expatriés sur différents sujets, en particulier à propos de la grossesse et de la maternité à l’étranger.

Gardez également en tête le fait que de rentrer au pays pour accoucher vous permettra d’être entourée par votre famille et vos amis, mais que le père de l’enfant ne pourra peut-être pas être à vos côtés s’il travaille à l’autre bout de la planète. Vérifiez qu’il pourra prendre assez de congés pour pouvoir être à votre chevet assez tôt pour être sûr de ne pas rater une naissance prématurée par exemple.

 

L’aspect financier et administratif

Les frais d’accouchement peuvent être très élevés selon votre pays d’expatriation et votre choix d’établissement. Vérifier précisément la couverture que vous offre l’entreprise qui vous emploie à l’étranger. Si celle-ci ne couvre pas tous vos frais pré et post-accouchement, pensez à souscrire à une mutuelle qui vous offrira une tranquillité (à ce propos) d’esprit très importante pendant ces périodes déjà stressantes. Avoir un bébé pendant une expatriation est une aventure, autant mettre toutes les chances de votre côté.

Si vous êtes engagée par une entreprise française à l’étranger, vous êtes surement couverte par la Caisse des Français à l’Etranger (CFE), qui vous offre l’équivalent d’une couverture par la sécurité sociale sur le sol français. Renseignez vous sur les établissements qui ont des accords avec cette organisation et qui ne vous demanderons aucune avance de frais.

En plus des frais liés à l’accouchement en lui même, pensez à vérifier ce que votre contrat stipule concernant vos congés maternité. Cela influencera vos choix à plusieurs niveaux, notamment au niveau de l’organisation de la garde du bébé lorsque vous retournerez au travail.

Pensez à vérifier ce que votre contrat stipule concernant vos congés maternité

Vérifiez également les points légaux au niveau de la déclaration de l’enfant (acte de naissance depuis l’étranger), sous le gouvernement Français, et sous le gouvernement local de votre pays d’accouchement. Certains pays qui appliquent le droit du sol attribueront automatiquement une nationalité locale à votre enfant né sur leur territoire, mais certains pays ne permettent pas la double nationalité. Dans ce cas, renseignez vous auprès de votre consulat ou ambassade pour connaitre les démarches à suivre pour que votre enfant soit en règles avec les autorités locales et Françaises.

Dans tous les cas, faites vous suivre et aider par des gens qui ont l’habitude ou de l’expérience en la matière le plus tôt possible afin de limiter au maximum le stress pendant cette période importante. Une maman bien informée et bien entourée est une maman détendue, ce qui veut dire un bébé qui à toutes les chances de découvrir un monde joyeux et qui va croquer la vie à pleine dents quand il en aura !

 

Partager les photos de naissance à distance

Une fois que bébé est enfin né, il y a aussi la question de savoir comment vous allez pouvoir en faire profiter toute votre famille à distance. Pour cela, créer votre espace photos d’expatrié sécurisé vous permettra de partager un nombre illimité de photos et aussi des vidéos de votre enfant. Ce blog de naissance privé, spécialement destiné aux familles, permet de partager en toute sécurité l’arrivée de votre bébé avec ses grands-parents et les proches de votre famille. Créer un blog expat sécurisé

En créant votre espace photos/vidéos privé sur notre plateforme, vos photos ne pourront ni être sauvegardées ni partagées sur sur Facebook. Elles ne sont visibles que par vos invités qui ne peuvent pas les télécharger sauf si vous leur en donnez la possibilité.

Ce blog de naissance privé, spécialement destiné aux familles, permet de partager en toute sécurité l'arrivée de votre bébé avec ses grands-parents et les proches.

Votre espace photos privé, très facile à utiliser pour vos proches, sera idéa pour partager l’évolution de votre enfant, mais aussi sa vie au quotidien avec celles et ceux que vous aimez, malgré la distance qui vous sépare. Avoir un bébé en expatriation n’est jamais simple pour partager avec ses proches et sa famille éloignée.

Créer un blog expat vous permet de créer un journal de maman très pratique, à des années lumières des réseaux sociaux et des risques pour votre vie privée. Vous pourrez alors partager sa naissance, ses premiers bains, ses premières promenades à poussette, ainsi que ses premiers pas le moment venu.

Création d'un expat blog : Inscription gratuite pour créer votre blog privé en 2 minutes ici

Etats-unis en expatriation : créez votre blog d'expatrié sécurisé, partagez photos et vidéos en sécurité avec votre famille éloignée


Les recherches suivantes ont permis de retrouver cet article :

  • témoignage avoir un bébé pendant une expatriation
  • conseils d’expat français maman expatriée
  • avoir un bébé pendant une expatriation et partager des photos 
  • site privé partage photo naissance de famille expat
  • comment partager la naissance en ligne
  • j’aimerais des conseils pour avoir un bébé pendant une expatriation
  • créer un espace photo pour notre famille lointaine
  • partage photos naissance depuis l’étranger
  • accouchement quand on est expat aux états-unis
  • avoir un bébé pendant une expatriation en Asie

Dernière mise à jour le Vendredi 09 Juin 2017

Laisser un commentaire