La gendarmerie met en garde les parents sur Facebook

Photos d’enfants Facebook – Après la police allemande qui déconseillait aux parents d’utiliser les réseaux sociaux pour partager des photos de leurs enfants et de leur famille, c’est au tour de la gendarmerie nationale Française de mettre en garde les parents sociaux qui postent régulièrement des photos d’enfants sur Facebook. Si vous pensiez partager des photos privées sur Facebook, sachez que les risques de piratage et d’utilisation de vos photos sont nombreux…

 

Pour partager un album photo en privé, créez votre blog sécurisé

 

Photos d’enfants Facebook : la gendarmerie alerte

Depuis la création de Facebook il y a maintenant plus de 12 ans, nombreuses sont les familles qui postent photos, vidéos et données privées sur le réseau social. Beaucoup d’entre elles publient par fierté des photos de leurs enfants sur un profil public sans penser à mal. Certains parents prennent le soin de “sécuriser” leur profil en pensant que seuls leurs contacts pourront avoir accès à leurs albums photos. Ce n’est malheureusement pas le cas. Il est désormais établit que les risques à partager des photos de ses enfants sur le réseau sont très élevés et qu’un profil correctement réglé n’empêche pas d’un piratage.

 

La police de Hagen a posté un message devenu viral mettant en avant les dangers liés à la mise en ligne de photos d'enfants sur Facebook.

 

Cet effet de mode qui consiste à partager des pans entiers de sa vie de famille et du quotidien de ses enfants est maintenant pointé du doigt par de nombreuses institutions. Après la CNIL (Lire), la commission Européenne (Lire), la police allemande (Lire) ainsi que de nombreux observateurs spécialisés dans les nouvelles technologies, c’est maintenant la gendarmerie nationale qui met en garde les familles (Lire), et en particulier les parents sociaux, qui postent régulièrement des photos d’enfants, de façon publique ou privée, sur le réseau social.

La gendarmerie a donc décidé de tirer la sonnette d’alarame en publiant une alerte sur leur page officielle et ce, après avoir été alertée à propos d’un “défi” lancé par des parents. Ce défi consiste à poster sur Facebook ou Twitter, des photos d’enfants tout en incitant ses “amis” à suivre la chaine, en postant à leur tour au moins 3 photos de leurs enfants.

 

Photos d'enfants sur Facebook : la gendarmerie met en garde

 

Quels sont les risques ?

De nombreuses futures mamans décident de rendre publiques leur grossesse sur Facebook, d’autres publient de façon systématique leurs photos d’enfants et partagent avec des inconnus, la vie privée de leurs enfants, sans même se soucier de ce qui pourrait être fait de leur image.

Même avec un profil privé, le risque est énorme pour les utilisateurs du réseau qui publient des photos personnelles. A tout moment, un piratage peut faire perdre à jamais le contrôle d’un compte Facebook ainsi que toutes les données personnelles et albums photos publiés pendant des mois, voire des années.

 

Le casier numérique de ses enfants

La gendarmerie rappelle ainsi que la publication de photos d’enfants sur Facebook n’est pas sans risque et que les dangers à poster ainsi des photos d’enfants, de sa famille ou de son bébé engendre de nombreux dangers pour le futur, mais également pour le présent. En partageant ainsi sur le réseau social des photos d’enfants, ces parents sociaux créent automatiquement un “casier numérique” qui sera impossible à faire supprimer par la suite, si jamais l’enfant décide un jour de ne pas apparaitre sur Internet.

Outre les risques de droit à l’image de l’enfant qu’engendrent ce type de partage sur le réseau social, ce genre de pratiques est extrêmement dangereuse car elle facilite la tâche des prédateurs sexuels qui sévissent sur le réseau social. Ces derniers peuvent ainsi se créer une banque d’image avec les photos d’enfants ainsi récoltées et peuvent les utiliser dans des photos montages ou encore, identier et repérer encore plus facilement un enfant.

 

Paramètres de confidentialité

La CNIL conseille à ces parents de bien régler ses paramètres de confidentialité afin de limiter au maximum l’accès à son compte. C’est le minimum à faire lorsque des parents sociaux éprouvent le besoin d’utiliser Facebook pour partager des photos d’enfants.

Bien paramétrer son compte Facebook ne sera d’aucune utilité en cas de piratage et de vols de photos par un tiers.

Sachant que les réseaux sociaux modifient fréquemment leurs conditions générales d’utilisation, il faut donc se tenir au courant des nouvelles mises à jour régulièrement et vérifier le plus fréquemment possible que ses paramètres de confidentialité n’ont pas été changés par Facebook. Un vraie casse tête pour de nombreuses familles à travers le monde qui commencent à se tourner vers des services de partage de photos sécurisé adaptés à la famille.


Créer un album photo Facebook ou préférer une vraie plate-forme sécurisée ?


Les recherches suivantes ont permis de retrouver cet article :

  • gendarmerie alerte les parents sur Facebook
  • partager des photos d’enfants Facebook
  • partage de photos d’enfants Facebook risques
  • peut on faire confiance à Facebook
  • comment partager des photos d’enfants Facebook privé
  • créer un album familial en ligne privé et sécurisé
  • où créer un espace de partage de photos privé
  • blog privé partager des photos d’enfants pour une école
  • risque partage photo réseaux sociaux
  • photos d’enfants gendarmerie et Facebook

 

► Vidéo : La gendarmerie déconseille de publier des photos de ses enfants sur Facebook

Dernière mise à jour le Mercredi 23 Octobre 2019

Laisser un commentaire